Découvrir les éléphants


L'éléphant d'Asie (Elephas maximus) est un mammifère de la famille des éléphantidés. Il fait partie des espèces actuelles d'éléphants.

Il est plus petit que les éléphants africains. Il vit en troupeau restreint mené par une femelle, il passe son temps à arpenter la forêt à la recherche de sources de nourriture pour satisfaire son régime herbivore.
Souvent domestiqué, il est utilisé comme monture ou animal de trait. Autrefois présent sur l'ensemble du continent asiatique, il n'occupe au xxe siècle plus qu'un territoire réduit.
À l'état sauvage, l'espèce est en danger, même si le commerce de l'ivoire est illégal.
Les quelques éléphants sauvages qui restent se trouvent en particulier au Laos, en Thaïlande, au Viêt Nam, au Cambodge au Népal, en Inde, en Indonésie, en Malaisie, au Myanmar et en Chine dans la province du Yunnan.

Si les éléphants d’Afrique sont significativement plus gros que les éléphants d’Asie, les africains n’ont pas pour autant fait davantage usage de ces animaux dans leur guerre ou dans leurs affaires religieuses, car ils sont beaucoup moins faciles à dompter que leurs homologues d’Asie. Certaines anciennes puissances africaines ont fait usage des éléphants, mais il s’agissait d'une possible sous-espèce d’Afrique du Nord actuellement éteinte, Loxodonta africana pharaoensis. L’emploi des éléphants dressés était donc largement restreint aux régions du monde habitées (ou autrefois habitées) par les éléphants d’Asie.

L'éléphant fait partie de la société thaïlandaise depuis plusieurs siècles. L'éléphant a eu un impact considérable sur la culture thaïlandaise. L'éléphant thaïlandais est l'animal national officiel de la Thaïlande. L'éléphant trouvé en Thaïlande est l'éléphant indien, une sous-espèce de l'éléphant d'Asie.



Vous allez me dire, et c'est légitime, que les éléphants seraient bien mieux dans la nature que prisonniers dans des camps...

C'est malheureusement faux depuis que la population humaine s'étends de plus en plus sur son territoire naturel et depuis que la société de consommation cherche à tirer profit de toutes choses considérées comme rares ou ayant un pouvoir de guérison, un intérêt décoratif... Les éléphants auraient totalement disparu si les autorités tenant en main le commerce de l'ivoire n'avaient pas engagé la lutte contre les braconniers afin de ne pas laisser échapper du profit... Par la suite, ce sont les associations de protection des animaux qui ont fait pression sur les dirigeants du monde entier afin de faire cesser ce massacre et afin de mettre en place de vraies réglementations pour la protection de ce pachydermes...

MAIS CE N'EST PAS FINI...


Les humains étant ce qu'ils sont, et ne protégeant bien que ce qui peut leur apporter du profit, les camps de protection des éléphants ont vu le jour et sont devenus des attractions pour les touristes...
Des éléphants vivants mais prisonniers, enchainés et maltraités... Ce n'est pas acceptable pour les vrais défenseurs de la nature et des animaux!
Il faut donc à nouveau lutter non plus contre l'extinction mais contre la maltraitance et l'exploitation à outrance...

Et là, la frontière est très mince entre ce qui est acceptable et ce qui ne l'est pas...

Mais avec du bon sens et de l'amour, et avec la collaboration des visiteurs et des organisateurs, il sera possible de faire pression et de faire changer les choses dans les camps d'éléphants. En effet, si comme Safarine Tours Thaïlande les organisateurs de voyage ne travaillent qu'avec les camps qui traitent les éléphants de manière acceptable, les choses devront changer et pour faire du profit, les camps qui ne respectent pas encore ces règles de bienveillance devront s'adapter.

Découvrez tout d’abord la forêt et la montagne et leurs ressources naturelles au cours d’une journée de trek avec une initiation au techniques de survie, puis durant une autre journée découvrez et prenez soin des éléphants.

Le tour "Trek bivouac et éléphants" vous fait découvrir le pays karen avec ses plantations de café et ses éléphants.

Apres une belle ballade, quelle récompense alors que de contempler ces magnifiques éléphants en toute liberté, heureux de l’heure du bain si attendue qui vient de sonner.
Brossage et baignade, un moment extraordinaire qui restera gravé à jamais dans votre cœur...

Safarine privilégie ces deux institutions (Ganeshapark et Elephant Haven)

En effet, Elephant Haven et Ganeshapark s’appuient tous deux sur la notion, encore récente pour le public, du droit animal et tout deux sont confrontés aux nécessités économiques non négligeables liées à leur action. Non seulement un éléphant consomme près de deux-cents kilogrammes de nourriture par jour, mais les éléphants sauvés de l’enfer nécessitent des soins parfois très coûteux. Safarine entretient depuis le début des relations privilégiées avec Ganeshapark.

David Barthez, le propriétaire de Safarine Tours est un défenseur réaliste du droit animal et vit entouré de d’animaux familiers en liberté dans son parc.

François Collier et lui ont donc tout naturellement joint leurs forces dans ce combat pour les éléphants.



ELEPHANT HAVEN

GANESHAPARK

Vous trouverez tous les programmes et infos sur le site de Safarine 
https://www.safarine.com

Vous trouverez des infos et des news sur la page Facebook de Safarine
https://www.facebook.com/safarine.tours

0